Tous les articles par ryugen

Fermetures pendant l’été 2018

Durant l’été, nous fermerons le dojo de Nivelles du 1er juillet au 31 août.

Quant au dojo de Rixensart, il restera ouvert tout le temps, à l’exception du 22 juillet et de la période du 10 août au 1er septembre

Bonnes vacances à tous !

Matinée zen le 17 juin 2018 (zazen, marche méditative, thé traditionnel)

Le dimanche 17 juin 2018, nous organisons une matinée zazen à Rixensart

Comme d’habitude, vous y êtes tous les bienvenus.  (Un accueil particulier sera réservé aux débutants.) 

Une matinée, c’est une bonne façon d’approcher ou d’approfondir la pratique de la méditation zen dans un cadre traditionnel.
Elle sera dirigée par un moine (zen) qui à la fin, répondra aux questions que vous pourriez avoir sur le lien entre la pratique de la méditation et la vie quotidienne.
 

L’horaire sera le suivant:

– Arrivée : à partir de 8h15

– Zazen : 08h45 
Kinhin : 09h20 
Zazen : 09h30 
 
– Thé servi de manière traditionnelle, en silence : 10h00 
Pause : 10h30 
 
– Zazen : 10h45 
Kinhin : 11h15 
 
– Questions/Réponses : 11h25 
 
– Fin : 12h00
 
Zazen (méditation assise) 
Kinhin (méditation marchée)


Merci de confirmer votre présence par mail à
zenbrabant@gmail.com ou au 0497/66.26.37

Le 24 juin : Atelier Shakyo et couture & dojo de Rixensart fermé

Vu le succès de l’atelier précédent, l’Association Zen Kanshoji Belgique vous propose un atelier de couture du kesa et de « shakyo » au Centre Zen de Leuven le dimanche 24 juin 2018

Toutes les infos en cliquant sur ce lien : Shakyo et Couture 24 juin FR 1

Vous pourrez participer à l’atelier couture indépendamment de l’atelier shakyo.

Le « Shakyo » est une pratique bouddhique encore peu connue en Occident. « Shakyo » veut dire en japonais recopier un Sûtra. Originaire de Chine, cette tradition fut introduite au Japon au septième siècle. Il s’agit principalement de la copie du Hannya Shingyo – L’essence du Sûtra de la Grande sagesse, Maha Prajna paramita ridaya Sûtra en sanskrit. Ce sûtra, court mais très complet condense admirablement la pensée du bouddhisme Mahayana. 
Comment cela se passe-t-il ? Une feuille de papier calque est posée sur le sûtra. A l’aide d’un stylo à encre spécialement conçu pour la calligraphie, vous tracez, un à un, les kanji (les idéogrammes) du sûtra.

Comme en zazen, cette concentration vous mènera peu à peu à votre esprit de profonde tranquillité. Si vous le souhaitez, vous pourrez donner une dimension toute particulière à votre pratique de shakyo en offrant votre copie à un être qui vous est cher ou à une de vos connaissances qui est en souffrance, ou encore à un lieu de pratique qui a marqué votre chemin spirituel.

La couture du kesa se fait dans un esprit similaire, calme, délicat, concentré, pour rien et en même temps pour tout. Cet atelier est particulièrement destiné à ceux/celles qui envisagent de recevoir les préceptes dans les mois à venir et qui souhaitent coudre leur rakusu (petit kesa). Mais l’atelier est aussi ouvert à ceux/celles qui aiment la couture et souhaitent pratiquer cette forme tout à fait traditionnelle du zen sôtô.

Attention : les places sont limitées, donc nous privilégierons les premiers inscrits. Si vous souhaitez y participer, merci de nous envoyer un mail en ce sens.

 

Sesshin (retraite) du 19 au 21 mai 2018 (Taiun JP Faure)

Bonjour à toutes et tous

Nous vous informons déjà qu’une retraite zen aura lieu à Braives (près de Hannut, en province de Liège) du 19 au 21 mai (arrivée le 18 au soir).
Elle sera dirigée par Taiun JP Faure, enseignant du Dharma et abbé du monastère de Kanshoji (France).
 
Une retraite zen, c’est pratiquer la pleine présence 24 heures sur 24. En voici un court descriptif :
La journée commence vers 6h30 par une méditation assise en silence (zazen). Suit une courte cérémonie (expression de notre gratitude à l’univers) puis nous prenons le petit-déjeuner composé de riz et de légumes, ensemble, dans des bols dans le silence. 
Ensuite, nous faisons samu, activité quotidienne désintéressée, au service de la communauté (vaisselle, nettoyage des sanitaires, épluchage des légumes). 
Vient alors un moment convivial où l’on boit le thé/café ensemble et qui est souvent l’occasion pour Taiun JP Faure de répondre aux questions ou de faire un enseignement à bâtons rompus.
La matinée se termine par une nouvelle séance de méditation à la suite de quoi nous prenons le repas de midi en silence dans les bols.
L’après-midi commence par une sieste, suivie du samu collectif (nettoyage, épluchage des légumes, etc). 
Nous faisons ensuite un nouveau zazen puis nous prenons le repas du soir. 
La journée se termine par un dernier zazen et on est couché vers 22h.
Une attention particulière est portée aux débutants qui reçoivent par exemple une initiation à la façon de manger avec les bols et, si nécessaire, à la posture de zazen.
 
Ceci pour dire que vous y êtes tou(te)s les bienvenu(e)s.
Si vous envisagez d’y participer, faites-le nous déjà savoir : ça nous aidera à nous organiser.
 

Plus d’informations ici : Sesshin Braives 2018

Les 50 ans du zen en Europe

Tradition millénaire en Asie, le zen fête cette année ses 50 ans en Europe ! 🎂
A cette occasion, de très nombreux maîtres européens se sont retrouvés avec leur sangha à la Gendronnière en mai et on a pu y découvrir à quel point cette tradition s’était fortement implantée en Europe et y était devenue vivante, variée et riche.
 
Voici, ci-dessous, le bulletin que l’Association Zen Internationale a produit à la suite de cet événement *.
 
 
(*) illustration de la richesse du zen européen dans l’arbre généalogique repris ci-dessous
 


 
Cliquez ici.pour afficher dans votre navigateur.

50 ans de zen en Europe : bilan et news !

Après les grandes festivités qui se sont déroulées à la Gendronnière au mois de mai, voici encore quelques brèves et infos diverses, pour terminer cette année d’anniversaire en beauté !


PRODUCTIONS

Une revue spéciale, français/anglais, est en cours de préparation. Elle reprendra notamment les interventions des différents maîtres lors du symposium. Chacun d’entre eux avait disposé de quelques minutes pour présenter sa mission et ses aspirations pour l’avenir. La version japonaise sera également éditée dans un document à part.
Le diaporama diffusé lors du symposium « Histoire du zen sôtô en Europe » sera prochainement disponible sur internet. Un état des lieux, très précieux, donnant l’image d’une famille zen sôtô très large et très diverse.
Ces deux documents demandent beaucoup de travail de corrections, traductions et mise en forme et nous vous remercions pour votre patience.


SOUVENIRS

Sur notre chaîne Youtube, nous avons créé une playlist spéciale « 50 ans de zen en Europe ». Vous y trouverez de nombreuses vidéos d’atmosphère tournées pendant l’anniversaire à La Gendronnière, ainsi que les films des cérémonies, en version longue.

Voir la playlist >>

 
Les photos de l’évènement sont disponibles sur flickr 

Voir la galerie >>

 
Ici la photo de groupe, historique, en haute définition 

Voir la photo >>

 


ON PARLE DE NOUS DANS LES MEDIAS

Un article de presse du journal La Croix 

Consulter l’article >>

 
L’évènement a été également largement relayé dans les médias locaux.
Presse écrite et radio notamment. 

Consulter l’article >>

 
Une émission spéciale sur France Inter, très documentée et intéressante, diffusée le 20 mai dernier 

Consulter le sujet >>

 
Deux longs articles de presse avec photos sont sortis dans les magazines
« Sagesses Bouddhistes » et « Regard Bouddhiste »
(sur abonnement) 
 

 


LES ÉVÉNEMENTS «  50 ANS DE ZEN »,
AILLEURS EN EUROPE.

EN BELGIQUE

Du 1er au 27 juin 2017, l’Association Zen de Belgique a organisé une grande exposition sur le thème « Taisen Deshimaru, 50 ans de zen en Europe ». A Bruxelles, l’exposition a été très suivie, tout comme les séances de découverte de zazen organisées sur place.

En ALLEMAGNE

En septembre, octobre et novembre 2017, les dojos d’Allemagne du Sud organisent une série de conférences et portes ouvertes dans les différentes villes de la région. Freiburg, Stuttgart, Karlsruhe, Heidelberg se relaient pour présenter l’histoire du Zen de ces cinquante dernières années, montrer son dynamisme et proposer un autre regard sur la société contemporaine.

A STRASBOURG

Le dojo de Strasbourg, fondé en 1971, célébrera également « 50 ans de zen en Europe » au cours d’une semaine zen en novembre prochain. Avec au programme : initiations au zazen, conférences, contes, portes ouvertes et chants de sutras.

Comment abandonner la pensée pendant zazen guide notre vie quotidienne (« Réaliser Genjôkôan » – commentaires de Shôhaku Okumura Roshi)

shobogenzo_Genjokoan

Lu dans « Réaliser Genjôkôan » (*)(commentaires de Shôhaku Okumura Roshi)

(…) Lorsque [en zazen] nous abandonnons la pensée, le sujet et l’objet ne sont qu’un. Il n’y a personne pour évaluer et rien pour recevoir l’évaluation. A ce moment-là, seule la manifestation de la réalité existe et la manifester inclut nos illusions. Lorsque nous sommes assis, nous tenant droit, gardant les yeux ouverts, respirant par le nez et lâchant les pensées, la réalité se manifeste. Voilà Genjôkôan.
Par contre, dans notre vie quotidienne, nous ne pouvons pas simplement abandonner la pensée de cette manière: afin de vivre, il nous faut faire des choix en nous servant de nos cartes conceptuelles incomplètes du monde. Et pour pouvoir choisir, nous devons distinguer entre le positif et le négatif. Pourtant, la pratique de zazen peut nous aider à comprendre que nos images du monde et nos valeurs sont biaisées et incomplètes. Le comprendre nous permet d’être flexible. Etre flexible signifie que nous pouvons écouter les opinions des autres tout en sachant que leurs préjugés sont simplement différents de nôtres, selon les circonstances et conditions de leurs vies. Lorsque nous pratiquons ainsi, nos points de vue s’élargissent et il nous est plus facile de nous harmoniser avec autrui.
En étudiant continuellement la nature de la réalité du Dharma dans son sens universel, et en nous éveillant à nos propres préjugés, nous continuons d’œuvrer pour corriger nos vues faussées.
Voilà comment le fait d’abandonner la pensée pendant zazen guide la pratique dans la vie quotidienne. (…)


Genjôkôan (Réalisation en tant que présence – Actualisation du point fondamental) – de maître Dôgen

Le Genjō kōan est le premier chapitre de la compilation originale du Shōbōgenzō (« Le Trésor de l’Œil de la Vraie Loi »), le chef d’œuvre du maître zen japonais Dōgen, écrit en 1233.