Méditation pleine présence dans la tradition du bouddhisme zen sôtô

Le centre de méditation zen du Brabant Wallon est lié au monastère de Kanshoji et fait partie de l’AZI

Le référent du dojo zen du Brabant (Rixensart) est Taiun JP Faure (supérieur du monastère de Kanshoji). Il fut disciple de maître Deshimaru ; il le suivit jusqu’à la mort de ce dernier survenue en 1982. Aujourd’hui, il est un des responsables de l’AZI (Association Zen Internationale) au sein de laquelle il reste très actif. En 2003, il reçoit la transmission du Dharma du Roshi Minamisawa. Devenu depuis enseignant certifié de l’école zen sôtô, il s’inscrit dans la lignée continue des maîtres zen, issue du Bouddha Shakyamuni. 

Monastère Kanshoji http://kanshoji.org

 

Kanshoji est un monastère de la Voie du Bouddha, dans la lignée du zen sôtô.  Il est ainsi lié aux temples de l’école sôtô, notamment Eiheiji, fondé par maître Dôgen au treizième siècle, Sôjiji, fondé par maître Keizan, et Chuôji, dont Minamisawa Roshi est actuellement le supérieur.


Le responsable : il veille à l’esprit de la pratique et de la transmission

Monastere_de_Toshoji_Japon
Tôshôji

Le responsable du centre zen du Brabant Wallon est le moine Ryugen Jean-François Vercauteren. Il pratique depuis plus de 20 ans au sein de l’école bouddhiste de tradition zen sôtô. Il a reçu l’ordination de tokudo (moine) en mai 2003 de son maître Taiun Jean-Pierre Faure. Il participe régulièrement à des ango (*)  en France et au Japon (temples de Chuôji – Sapporo et Tôshôji – Okayama) et des  sesshin (*) en Belgique, en Allemagne et en France. Il partage son temps de pratique entre la Belgique et la France (au monastère de Kanshoji). Il est l’un des quatre fondateurs de l’Association Zen Kanshoji Belgique, qui regroupe les dojos de Rixensart, Leuven, Charleroi-nord et Bruxelles-les Pagodes.

* Ango: période de pratique intensive, d’une durée de 3 à 5 mois
* Sesshin: retraite de plusieurs jours


  

  

Vidéo produite par l’école Sôtôshu –  » Bouddhisme zen Sôtô »

Fermer le menu