Méditation pleine présence dans la tradition du bouddhisme zen sôtô

Le centre de méditation zen du Brabant Wallon est lié au monastère de Kanshoji (France) et fait partie de l’Association Zen Internationale (AZI)

Monastère bouddhiste zen Kanshoji (France)

Le Centre zen du Brabant Wallon est un des nombreux centres zen européens affiliés au monastère bouddhiste zen de Kanshoji (France).

C’est ainsi que nous pouvons nous tourner à tout moment vers Taiun JP Faure, l’abbé de Kanshoji et référent de notre centre.

Taiun roshi fut disciple de maître Deshimaru, qu’il suivit jusqu’à la mort de ce dernier, survenue en 1982. En 2003, il reçut la transmission du Dharma de Dônin Minamisawa roshi. Devenu depuis enseignant certifié de l’école du Bouddhisme zen sôtô , il s’inscrit dans la lignée continue des maîtres zen, issue du Bouddha Shakyamuni.

Taiun JP Faure, référent du Centre zen du Brabant Wallon

Les membres de notre centre se rendent très régulièrement à Kanshoji, recevant ainsi une véritable formation spirituelle. Situé en Dordogne (France), au cœur du merveilleux parc naturel Périgord-Limousin, surplombant un lac entouré de forêts, ce monastère bouddhiste zen Sôtô est un lieu idéal pour réaliser notre présence au monde, à chaque instant. C’est une école de vie, ouverte à tous ceux qui souhaitent découvrir, approfondir et mettre en pratique l’enseignement du Bouddha. On peut y apprendre la méditation zen, y faire des retraites spirituelles, participer aux week-ends d’enseignement, aux stages de couture du kesa … y suivre une formation spirituelle.

Par sa forme dépouillée, le zen Sôtô, tradition japonaise du Bouddhisme Mahayana, a vocation de toucher au cœur le plus grand nombre et de contribuer ainsi à la longue et nécessaire évolution de l’humanité. Par son lien avec le monastère bouddhiste zen Kanshoji, notre centre est naturellement relié aux grands temples de l’école zen sôtô situés au Japon, notamment Eiheiji, fondé par maître Dôgen au treizième siècle, Sôjiji, fondé par maître Keizan, et Chuôji, dont Dônin Minamisawa roshi est actuellement le supérieur.


Le responsable : il veille à l’esprit de la pratique et de la transmission

Le responsable du centre zen du Brabant Wallon est le moine Ryugen Jean-François Vercauteren. Il pratique depuis plus de 20 ans au sein de l’école bouddhiste de tradition zen sôtô. Il a reçu l’ordination de tokudo (moine) en mai 2003 de son maître Taiun Jean-Pierre Faure. Il participe régulièrement à des ango (*)  en France et au Japon et des  sesshin (*) en Belgique, en Allemagne et en France. Il partage son temps de pratique entre la Belgique et la France (au monastère de Kanshoji et au temple de la Gendronnière). Il est l’un des quatre fondateurs de l’Association Zen Kanshoji Belgique, qui regroupe les dojos de Rixensart, Leuven, Charleroi-nord et Bruxelles-les Pagodes.

* Ango : période de formation et de pratique intensive, d’une durée de plusieurs mois
* Sesshin : retraite de plusieurs jours


L’Association Zen Internationale

L’Association Zen Internationale (AZI) a été fondée par maître Deshimaru dans les années 70. Après sa mort, la plupart de ses disciples ont continué à travailler ensemble, à enseigner, à créer des lieux de pratique, des monastères et à faire vivre le temple-mère de la Gendronnière. Ce travail en commun – depuis près de quarante ans – a permis d’évoluer ensemble, comme une grande Sangha.

A la fin des années 90, des relations plus poussées se sont nouées avec l’école zen Sôtô japonaise, laquelle a installé un bureau administratif à Paris depuis 2006. Des projets communs ont ainsi pu voir le jour comme l’anniversaire en 2007 des « 40 ans du zen en Europe » qui s’est déroulée au temple zen de la Gendronnière. La plupart des maîtres de l’AZI sont désormais en lien avec le zen japonais, relevant le défi d’une rencontre à la fois spirituelle et interculturelle des plus enrichissantes.

Aujourd’hui, elle est la plus ancienne et la plus importante association zen en Europe. Elle rassemble de nombreux enseignants, pour la plupart disciples directs de maître Deshimaru, et pratiquants qui œuvrent ensemble, dans leur diversité, pour implanter durablement le bouddhisme zen Sôtô en Occident, continuant ainsi l’impulsion de son fondateur.

L’Association zen internationale regroupe plusieurs centaines de lieux de pratique (temples, centres zen, dojos, groupes). Une de ses principales activités est d’aider et d’accompagner ces nombreux centres qui sont sous sa responsabilité.

Elle gère et entretient le temple zen de La Gendronnière ; elle y organise des retraites (sesshin), des sessions d’été, des périodes de formation, des colloques et des événements réunissant des pratiquants du monde entier.


  

  

Vidéo produite par l’école Sôtôshu –  » Bouddhisme zen Sôtô »

Fermer le menu