HORAIRE DES SÉANCES DE MÉDITATION HEBDOMADAIRES : 

Mardi de 10h00 à 11h30

Mercredi de 19h à 20h30

Vendredi de 19h à 20h30

Dimanche de 10h00 à 11h30


CALENDRIER DES ACTIVITÉS PONCTUELLES : 

Jan
22
dim
Initiation aux sons dans le zendô (4èmes dimanches)
Jan 22 @ 10 h 00 min – 10 h 30 min

Tous les 4èmes dimanches du mois, nous organisons une initiation aux instruments dans le zendô (bois, cloche, mokugyo, clochette).

Vous êtes tou-te-s les bienvenu-e-s à cette initiation.

Fév
1
mer
Lecture du Shôbogenzô Zuimonki (1ers mercredis et 2èmes dimanches)
Fév 1 @ 20 h 00 min – 20 h 30 min

Tous les 1ers mercredis et 2èmes dimanches du mois, nous lirons après la séance de zazen un extrait du Shōbōgenzō Zuimonki.

Shōbōgenzō Zuimonki, que l’on peut traduire par La Vraie Loi, Trésor de l’Œil: Notes fidèles de paroles entendues, est un recueil de discussions informelles, d’enseignements et de conseils sur le Dharma donnés par le maître Eihei Dōgen, fondateur de l’école zen Sōtō. Ces entretiens ont été pris en note par son principal disciple Koun Ejō entre 1235 à 1237, à Kôshô-ji. Le texte a probablement été révisé par d’autres disciples après la mort d’Ejō. Ejô a noté ces propos tenus en japonais familier et il leur a laissé leur saveur particulière, sans les traduire en chinois formel, comme c’était alors la règle au Japon.

 

Vue du Kōshō-ji, le temple où Dôgen tint les propos réunis dans le Zuimonki.

 

Le Zuimonki est le premier exemple au Japon de goroku (« entretiens des maîtres »), un genre très important dans la littérature zen, qui s’est d’abord développé en Chine où il est connu sous le nom de yu-lu. Les recueils d’entretiens sont constitués de sermons, de dialogues entre maître et disciples, de dits et de propos, d’anecdotes et autres enseignements de grands maîtres zen. Ce matériel a en général été rassemblé et publié après la mort du maître.

Fév
9
jeu
Conférence sur les bases du Bouddhisme et de la méditation @ Centre zen de Rixensart
Fév 9 @ 20 h 00 min – 22 h 00 min

Conférence – atelier
Qu’est-ce que le bouddhisme ?
Qu’est-ce que la méditation ?

Jeudi 9 février (20h – 22h)


Conférence sur les bases du bouddhisme suivie d’une découverte de la méditation dans le cadre de la tradition bouddhiste zen

 

Participation aux frais : 5 € 

Inscription nécessaire par téléphone au 0497/66.26.37 ou par mail à zenbrabant@gmail.com

Fév
12
dim
Lecture du Shôbogenzô Zuimonki (1ers mercredis et 2èmes dimanches)
Fév 12 @ 11 h 00 min – 11 h 30 min

Tous les 1ers mercredis et 2èmes dimanches du mois, nous lirons après la séance de zazen un extrait du Shōbōgenzō Zuimonki.

Shōbōgenzō Zuimonki, que l’on peut traduire par La Vraie Loi, Trésor de l’Œil: Notes fidèles de paroles entendues, est un recueil de discussions informelles, d’enseignements et de conseils sur le Dharma donnés par le maître Eihei Dōgen, fondateur de l’école zen appelée Sōtō. Ces entretiens ont été pris en note par son principal disciple Koun Ejō entre 1235 à 1237, à Kôshô-ji. Le texte a probablement été révisé par d’autres disciples après la mort d’Ejō.

 

Vue du Kōshō-ji, le temple où Dôgen tint les propos réunis dans le Zuimonki.

 

Le Zuimonki est le premier exemple au Japon de goroku (« entretiens des maîtres »), un genre très important dans la littérature zen, qui s’est d’abord développé en Chine où il est connu sous le nom de yu-lu. Les recueils d’entretiens sont constitués de sermons, de dialogues entre maître et disciples, de dits et de propos, d’anecdotes et autres enseignements de grands maîtres zen. Ce matériel a en général été rassemblé et publié après la mort du maître.

Ejô a noté ces propos tenus en japonais familier, et il leur a laissé leur saveur particulière, sans les traduire en chinois formel, comme c’était alors la règle au Japon.

Fév
26
dim
Initiation aux sons dans le zendô (4èmes dimanches)
Fév 26 @ 10 h 00 min – 10 h 30 min

Tous les 4èmes dimanches du mois, nous organisons une initiation aux instruments dans le zendô (bois, cloche, mokugyo, clochette).

Vous êtes tou-te-s les bienvenu-e-s à cette initiation.

Mar
1
mer
Lecture du Shôbogenzô Zuimonki (1ers mercredis et 2èmes dimanches)
Mar 1 @ 20 h 00 min – 20 h 30 min

Tous les 1ers mercredis et 2èmes dimanches du mois, nous lirons après la séance de zazen un extrait du Shōbōgenzō Zuimonki.

Shōbōgenzō Zuimonki, que l’on peut traduire par La Vraie Loi, Trésor de l’Œil: Notes fidèles de paroles entendues, est un recueil de discussions informelles, d’enseignements et de conseils sur le Dharma donnés par le maître Eihei Dōgen, fondateur de l’école zen Sōtō. Ces entretiens ont été pris en note par son principal disciple Koun Ejō entre 1235 à 1237, à Kôshô-ji. Le texte a probablement été révisé par d’autres disciples après la mort d’Ejō. Ejô a noté ces propos tenus en japonais familier et il leur a laissé leur saveur particulière, sans les traduire en chinois formel, comme c’était alors la règle au Japon.

 

Vue du Kōshō-ji, le temple où Dôgen tint les propos réunis dans le Zuimonki.

 

Le Zuimonki est le premier exemple au Japon de goroku (« entretiens des maîtres »), un genre très important dans la littérature zen, qui s’est d’abord développé en Chine où il est connu sous le nom de yu-lu. Les recueils d’entretiens sont constitués de sermons, de dialogues entre maître et disciples, de dits et de propos, d’anecdotes et autres enseignements de grands maîtres zen. Ce matériel a en général été rassemblé et publié après la mort du maître.

Mar
12
dim
Lecture du Shôbogenzô Zuimonki (1ers mercredis et 2èmes dimanches)
Mar 12 @ 11 h 00 min – 11 h 30 min

Tous les 1ers mercredis et 2èmes dimanches du mois, nous lirons après la séance de zazen un extrait du Shōbōgenzō Zuimonki.

Shōbōgenzō Zuimonki, que l’on peut traduire par La Vraie Loi, Trésor de l’Œil: Notes fidèles de paroles entendues, est un recueil de discussions informelles, d’enseignements et de conseils sur le Dharma donnés par le maître Eihei Dōgen, fondateur de l’école zen appelée Sōtō. Ces entretiens ont été pris en note par son principal disciple Koun Ejō entre 1235 à 1237, à Kôshô-ji. Le texte a probablement été révisé par d’autres disciples après la mort d’Ejō.

 

Vue du Kōshō-ji, le temple où Dôgen tint les propos réunis dans le Zuimonki.

 

Le Zuimonki est le premier exemple au Japon de goroku (« entretiens des maîtres »), un genre très important dans la littérature zen, qui s’est d’abord développé en Chine où il est connu sous le nom de yu-lu. Les recueils d’entretiens sont constitués de sermons, de dialogues entre maître et disciples, de dits et de propos, d’anecdotes et autres enseignements de grands maîtres zen. Ce matériel a en général été rassemblé et publié après la mort du maître.

Ejô a noté ces propos tenus en japonais familier, et il leur a laissé leur saveur particulière, sans les traduire en chinois formel, comme c’était alors la règle au Japon.

Mar
26
dim
Initiation aux sons dans le zendô (4èmes dimanches)
Mar 26 @ 10 h 00 min – 10 h 30 min

Tous les 4èmes dimanches du mois, nous organisons une initiation aux instruments dans le zendô (bois, cloche, mokugyo, clochette).

Vous êtes tou-te-s les bienvenu-e-s à cette initiation.

Avr
5
mer
Lecture du Shôbogenzô Zuimonki (1ers mercredis et 2èmes dimanches)
Avr 5 @ 20 h 00 min – 20 h 30 min

Tous les 1ers mercredis et 2èmes dimanches du mois, nous lirons après la séance de zazen un extrait du Shōbōgenzō Zuimonki.

Shōbōgenzō Zuimonki, que l’on peut traduire par La Vraie Loi, Trésor de l’Œil: Notes fidèles de paroles entendues, est un recueil de discussions informelles, d’enseignements et de conseils sur le Dharma donnés par le maître Eihei Dōgen, fondateur de l’école zen Sōtō. Ces entretiens ont été pris en note par son principal disciple Koun Ejō entre 1235 à 1237, à Kôshô-ji. Le texte a probablement été révisé par d’autres disciples après la mort d’Ejō. Ejô a noté ces propos tenus en japonais familier et il leur a laissé leur saveur particulière, sans les traduire en chinois formel, comme c’était alors la règle au Japon.

 

Vue du Kōshō-ji, le temple où Dôgen tint les propos réunis dans le Zuimonki.

 

Le Zuimonki est le premier exemple au Japon de goroku (« entretiens des maîtres »), un genre très important dans la littérature zen, qui s’est d’abord développé en Chine où il est connu sous le nom de yu-lu. Les recueils d’entretiens sont constitués de sermons, de dialogues entre maître et disciples, de dits et de propos, d’anecdotes et autres enseignements de grands maîtres zen. Ce matériel a en général été rassemblé et publié après la mort du maître.

Avr
9
dim
Lecture du Shôbogenzô Zuimonki (1ers mercredis et 2èmes dimanches)
Avr 9 @ 11 h 00 min – 11 h 30 min

Tous les 1ers mercredis et 2èmes dimanches du mois, nous lirons après la séance de zazen un extrait du Shōbōgenzō Zuimonki.

Shōbōgenzō Zuimonki, que l’on peut traduire par La Vraie Loi, Trésor de l’Œil: Notes fidèles de paroles entendues, est un recueil de discussions informelles, d’enseignements et de conseils sur le Dharma donnés par le maître Eihei Dōgen, fondateur de l’école zen appelée Sōtō. Ces entretiens ont été pris en note par son principal disciple Koun Ejō entre 1235 à 1237, à Kôshô-ji. Le texte a probablement été révisé par d’autres disciples après la mort d’Ejō.

 

Vue du Kōshō-ji, le temple où Dôgen tint les propos réunis dans le Zuimonki.

 

Le Zuimonki est le premier exemple au Japon de goroku (« entretiens des maîtres »), un genre très important dans la littérature zen, qui s’est d’abord développé en Chine où il est connu sous le nom de yu-lu. Les recueils d’entretiens sont constitués de sermons, de dialogues entre maître et disciples, de dits et de propos, d’anecdotes et autres enseignements de grands maîtres zen. Ce matériel a en général été rassemblé et publié après la mort du maître.

Ejô a noté ces propos tenus en japonais familier, et il leur a laissé leur saveur particulière, sans les traduire en chinois formel, comme c’était alors la règle au Japon.