Etre zen dans toute action de la vie quotidienne

Etre zen: c’est à chaque instant que ça se passe

Etre zen, c’est vivre pleinement chaque action de notre vie quotidienne. Chaque instant est ainsi éveil, réalisation. Cette façon de vivre la vie quotidienne, c’est aussi « heijo shin kore dô » de maître Nansen (« L’esprit quotidien est la Voie ») ou « datsu raku shin jin » de maître Nyojô (« Corps-esprit déjà dépouillés »). 

En lire plus à ce sujet sur la conférence donnée par Taiun JP Faure et sur la page Ritualisation de la vie quotidienne du site www.kanshoji.org.

Etre zen à chaque instant: Shikantaza, seulement assis, zazen, méditation assise.

Simplement assis dans la posture de Shakyamuni Bouddha lorsqu’il connut l’éveil, sans suivre aucune pensée, sans objet, c’est le cœur de la pratique dans notre école, le recueillement pur et nu.

Il ne s’agit pas de la méditation dans le sens de réflexion, telle qu’on la conçoit en Occident, mais plutôt de l’absorption méditative. On ne fait qu’un avec zazen, on abandonne, on laisse tomber le corps et l’esprit, c’est-à-dire évidemment tous nos soucis quotidiens, les ruminations mentales, mais également toutes les conceptions que l’on peut avoir sur le zen, le zazen, et on plonge totalement dans l’instant, qui est pure présence, sans rien. On se « dépouille du vieil homme », et on s’ouvre totalement à la réalité d’ici et maintenant.

De tout temps en Inde, les ascètes pratiquaient la méditation, mais ce qui caractérise zazen, c’est qu’il est directement relié à l’éveil du Bouddha, il est l’expression, la réactualisation de cet éveil par la pratique, qu’on soit assis, debout, marchant ou couché (les quatre attitudes du corps).

Etre zen à chaque instant, dans le Brabant Wallon:

coudre_c_est_aussi_zenEn plus des séances de zazen, nous organisons régulièrement des soirées ou des matinées zazen.

Nous approfondissons ainsi la pratique de zazen, des cérémonies, des repas traditionnels avec bols (pour en savoir plus, consultez la page « Dans notre société d’aujourd’hui, nous devons faire de nos repas notre pratique« ), du samu (nettoyage, épluchage, etc) , de la couture et des enseignements.

Etre zen à chaque instant, en Belgique et en Europe

Nous nous rendons à des sesshin (retraites) et camps d’été à Kanshoji.

boire_du_the_c_est_aussi_zenEn lien avec les dojo de Charleroi-JumetLeuven et Bruxelles–Les Pagodes, le centre zen du Brabant organise et participe régulièrement à des sesshin (retraites d’une journée ou d’un week-end), dirigées par des maîtres zen ou moine/nonnes de Kanshoji.

Dans la tradition du zen sôtô